C'est la rentrée !

Après un été plein de soleil, nous voilà déjà presque en septembre. Histoire de continuer à faire vivre mon blog, j'ai préparé un petit montage vidéo de mes entraînements. J'avais 13 ans. Soyez indulgent, car la cassette VHS, d'où sont tirées ces images, date d'il y a plus de 20 ans et donc la qualité n'est pas géniale.

N'allez pas croire que je veuille seulement montrer mes vidéos, c'est juste que je n'ai pas les autorisations nécessaires pour diffuser des vidéos de mes camarades d'entraînement. Alors il faudra vous contenter de moi !

Comme certains le savent, je suis en train d'écrire un livre qui va retracer ma carrière, de mes débuts jusqu'à l'arrêt de celle-ci. Je remercie ceux et celles qui me soutiennent et qui semblent impatients de lire l'ouvrage... ça me motive !

video

8 commentaires:

mservet a dit…

Hâte de lire le livre c'est le moins qu'on puisse dire ! C'est génial d'avoir fait ce site, et j'espère que le livre le sera autant (je n'en doute pas) !

Carole Micheli a dit…

Merci beaucoup pour ton commentaire. J'espère, en effet, que mon livre sera à la hauteur des espérances de chacun !

marinounette a dit…

Les vidéos de vous sont très bien, je ne m'en plains pas ^^ le montage est super !! en attendant de lire bientôt le livre !!!

fabrice roulliat a dit…

je me souviens tres bien de ces videos... je dois meme avoir la K7 qq part à la maison...

Anonyme a dit…

Est-ce que je me trompe complètement ou ce gymnase est celui de St Giniez à Marseille ??

Carole Micheli a dit…

Il s'agit bien du gymnase de St-Giniez Marseille dans lequel j'ai passé toute ma carrière de gym.

Cecile Canqueteau a dit…

Genial!
J'etais "petite" a l'epoque et je vous admirais, Jenny,Laure, Nono et toi surtout!
C'est super de voir de belles videos, tres emouvants aussi!
Bises a toi!

couffe.eleonore a dit…

houah

que d'émotion je viens de regarder ta vidéo et de suite l'odeur du gymnase me reviens une odeur tellement spéciales qui me rappelle les joies ,la douleur les rires c'est hyper émouvant merci et encore bravo il me tarde de lire ton livre
léo